Suivez-moi pour échanger en direct et ne manquer aucun article !

HISTOIRES DE PEIGNES

Auguste Renoir, Edgar Degas
Et pendant un long jour assise à son miroir
Elle peignait ses cheveux d'or et j'aurais dit
C'était au beau milieu de notre tragédie
Qu'elle jouait un air de harpe sans y croire
Pendant tout ce long jour assise à son miroir 

Louis Aragon


Wladyslaw Slewinski
Le peigne est l'un des premiers "outils" fabriqué par l'homme, certains ont été découverts sur les sites néolithiques, en os, corne, bois ( végétal ou bois de cerf), ivoire, écailles de tortue puis métal. Les plus anciens retrouvés datent de 8000 ans avant notre ère mais on pense qu'ils existent depuis 12.500 avant JC.
Ils pouvaient servir à dompter ou retenir la chevelure mais aussi à se débarrasser des parasites.

Pierre-Georges Jeanniot, Pablo Picasso
Le geste d'une femme coiffant ses longs cheveux semble avoir inspiré de nombreux peintres et poètes : Renoir, Degas, Slewinski, Valadon, Jeanniot, Baudelaire, Rousseau, Aragon, Picasso … puis plus personne jusqu'à Disney (la Petite Sirène, Raiponce...)
En effet, j'ai cherché des photographies et n'ai rien trouvé de significatif permettant de penser que ce geste continue à séduire les artistes. 
Ceci s'explique peut être par la mode des cheveux courts intervenue entre temps qui a relégué le culte des cheveux longs aux cours de récréation des écoles primaires.



Pour celles qui portent encore les cheveux longs, le peigne est un accessoire indispensable dont les bénéfices ne sont égalés par aucun produit.
Les matières les plus appropriées pour prendre soin de la chevelure sont le bois et la corne. L'une comme l'autre sont anti-statiques car non conductrices d'électricité. La corne étant faite de kératine comme le cheveu, le passage du peigne va lisser ses écailles, démêler en douceur et  rendre la chevelure brillante. Le cheveu se rétractant légèrement sous la caresse, il gagnera en volume et tenue. 
Suzanne Valadon, Auguste Renoir
Plusieurs marques proposent de très beaux peignes en corne (L'artisan créateur ICI, Le peigne en corne ICI, Thomas Liorac ICI, Les couleurs du Vietnam ICI) pour la plupart en corne vache mais aussi en corne buffle. Je me suis informée sur l'origine de la matière première : elle est récupérée à la sortie des abattoirs (not vegan at all…) ainsi on peut la considérer comme un déchet recyclé car l'animal ne se fait pas ôter la vie pour ses cornes.  Mais ceci pourrait ne plus durer très longtemps car la plupart des vaches d'élevage sont "sans corne" par une modification génétique prévue dès l'insémination : les peignes en corne pourraient donc se raréfier.

Tek (ICI) est la marque star pour les peignes (et brosses) en bois. Ils existent en deux tailles et dans toutes les couleurs ! La brosserie Redecker (ICI) en propose de beaux en bois d'olivier et Kostkamm (ICI) offre un grand choix de tailles et modèles.
L'origine du bois n'étant pas toujours précisée, il est souhaitable de chercher un article labellisé FSC garantissant ainsi la gestion durable des forêts.



Voici les peignes que j'ai choisis pour m'accompagner.

Le petit peigne de l'Artisan Créateur (ICI) mesure 9 cm, est très sobre et ne quitte jamais mon sac à main. Je dis "très sobre" car Julie Lambert la créatrice de la marque déborde de créativité et présente pas moins de 79 modèles de peignes tous plus déjantés les uns que les autres sur son shop online ( ICI) !!
Je vous parlerai plus longuement de cette marque dans mon prochain article sur les accessoires cheveux.


Le peigne de poche, 5 cm, soit vraiment miniature, de Thomas Liorac (ICI) est vendu comme une barrette mais ne tient pas dans mes cheveux car il n'est pas incurvé. Je le glisse souvent dans ma poche surtout lorsque je sors sans sac à main ...


Mes deux peignes de salle de bain (ben oui, ceux qui restent à la maison !), en corne de buffle, viennent d'une boutique en ligne d'artisanat Vietnamien (ICI). Habituellement je privilégie les entreprises françaises, produisant en France mais la boutique Les couleurs du Vietnam (ICI) finance l'association "Enfance Avenir" (ICI) que je connais un peu de l'intérieur et incite à soutenir.

Cette association poursuit trois objectifs : 
- Maintenir la scolarité des enfants dans de bonnes conditions, 
- Lutter contre la malnutrition (l'association  apporte de la nourriture aux familles très pauvres, les produits alimentaires sont achetés sur place afin de favoriser la main d'œuvre locale.) 
- Améliorer les conditions de vie des écoliers et des familles en répondant à des demandes de microprojets.



QU'EN PENSEZ-VOUS ? UTILISEZ-VOUS UN PEIGNE EN CORNE OU EN BOIS ?

Commentaires

Enregistrer un commentaire