Suivez-moi pour échanger en direct et ne manquer aucun article !

LE POINT SUR LE POINT VERT


Qui ne connaît pas ce petit logo rond ? Souvent vert, parfois monochrome, il est présent sur pratiquement tous les emballages d'où que vienne le produit. Son design inspire confiance et suggère un cycle vert infini … pourtant, ce n'est pas tout à fait ça :-(


Pour y voir clair, commençons par retracer son histoire !

L'idée de jetable est née en 1969 lorsque le fabricant d'huile Huilor innove (...) avec une bouteille à usage unique à jeter après usage. Très vite tous les industriels suivent et passent du verre consigné au verre perdu, puis au PVC et PET, faisant exploser le volume de déchets à traiter. 

En abandonnant la consigne et/ou le ré-emploi, c'est la charge du traitement de ces déchets qui est purement et simplement transférée aux collectivités. 

Devant ce constat, et dès 1972, les pays de l'OCDE énoncent le principe du "pollueur-payeur" et des solutions sont recherchées afin de faire prendre en charge par les industriels (une partie de) la gestion ou du coût du traitement des déchets qu'ils produisent.

20 ans plus tard, en 1992, Eco-emballage et son point vert sont créés.


Mais qui est Eco-emballage ?  

Eco-emballage est une entreprise privée, Société Anonyme à conseil d'administration (ICI) dont la gouvernance est assurée par ses actionnaires : des entreprises de la grande consommation et de la distribution.

Elle est créée en 1992, concomitamment au décret 92-377 du 1er avril 1992 (ICI) faisant obligation aux entreprises qui conditionnent, importent et distribuent les produits de contribuer à l'élimination des emballages servant à leur commercialisation (articles 3 & 4). 

Ces entreprises ont l'obligation de faire l'un des choix suivants :

- gérer les emballages en interne (consigne, réutilisation) ;
- se charger directement de la collecte et de l'élimination des emballages ;
- adhérer à un organisme collectif, en l'occurrence Eco-emballage, gérant une partie du traitement des déchets (traitement = incinération, enfouissement ou recyclage).

Alors que dans les deux premières options, les entreprises prennent en charge l'intégralité des coûts liés aux déchets-emballages, en adhérant à Eco-emballage, elle n'en assument qu'une partie. 
Aussi, bien naturellement, l'immense majorité des pollueurs a t-elle choisi cette solution.

Eco-emballage incarne désormais le principe de "responsabilité élargie du producteur" même s'il s'agit plutôt d'un moyen de s'acquitter du minimum légal pour s'en laver les mains avec bonne conscience.


Et que signifie le point vert ?

Contrairement à une croyance largement répandue, le point vert ne veut pas dire que l'emballage sera recyclé, ni même qu'il est recyclable. (ICI question 1)

Il signifie seulement que l'entreprise qui met en vente le produit participera financièrement aux opérations de collecte, tri, traitement ou recyclage éventuel de l'emballage. Pour le dire plus simplement, le point vert atteste que la contribution à Eco-emballage a bien été acquittée, c'est tout !

Les campagnes de communication floues et auto-flateuses d'Eco-emballage ne dissipent pas cette confusion, et, comble, les entreprises productrices de déchets-emballages bénéficient en terme d'image de la présence du point vert sur leurs produits !!

Cette confusion est regrettable car elle donne le sentiment aux consommateurs de faire un achat "vert" alors que l'existence d'Eco-emballage a entériné le principe du jetable...


Pour conclure

 Le meilleur déchet est celui que l'on ne produit pas ! 


SAVIEZ-VOUS CE QUE SIGNIFIE LE POINT VERT ?

Commentaires

Publier un commentaire