Suivez-moi pour échanger en direct et ne manquer aucun article !

VIVRE SES RèGLES AU NATUREL



Tous les mois pendant au moins 30 ans ... alors autant que cela se passe harmonieusement !
Voici quelques pistes pour vivre ses règles au naturel, sans souffrir, et en faisant de ces quelques jours une parenthèse sereine.
Changer de rythmne ( I ) n'est pas dans nos habitudes, pourtant c'est le premier moyen de vivre harmonieusement la période de ses règles. Utiliser une protection saine ( II ) est impératif pour éviter de frayer de trop près avec les nombreuses substances nocives présentes dans les produits conventionnels. Les règles douloureuses ( III ) peuvent être soulagées avec succès grâce aux huiles essentielles, tisanes, produits de gemmothérapie ou remèdes ayurvédiques. Enfin, oui, on peut faire l'amour pendant les règles ( IV ) et même faire quelque chose de beau de son sang menstruel ( V )

I Changer de rythme

Durant nos règles, nous avons à fournir un surplus d’énergie afin d’assurer une mue complète et efficace des déchets : la muqueuse utérine qui s'est construite durant le cycle précédent va desquamer et être éliminée. Même si nous n'espérions pas une grossesse, notre corps qui s'y était préparé vit une déception, le deuil d'un possible. Quand à celles qui désiraient un enfant et ne le voient pas venir, l'arrivée des règles se fait franchement dans la tristesse ou l'inquiétude.

Dans me même temps, plusieurs follicules vont entamer leur croissance et lancer un nouveau cycle : un nouvel espoir naît.

Que nous ressentions un soulagement, une déception ou de l'indifférence lors de l'arrivée de nos règles, cela reste un moment d'hyper émotivité et le mieux est de s'écouter et de ne pas se forcer à faire comme si rien ne se passait.

Dans la plupart des sociétés, les femmes réduisent leurs activités durant leurs règles, se reposent et se font aider. Même si ce n'est pas l'usage en France et que probablement personne ne se proposera spontanément pour nous soulager d'une partie de nos obligations, pourquoi ne pas demander directement ? 
J'ai pris l'habitude depuis quelques années d'être à l'écoute de mes sensations ces jours là et il m'arrive de m'offrir une sieste ou une douche chaude pour couper la journée. J'essaye aussi de laisser de côté le trop plein de travail sans culpabiliser.
Pourquoi changer les draps de toute la famille justement le jour où mes reins sont douloureux ? Retarder la lessive de 2 jours ne bouleversera personne. 
En cas de fatigue, il vaut mieux se reposer, tout simplement. 

Lorsque que l'on a ses règles, on aspire au calme ; sans lui, c'est la lassitude qui prendra le dessus.
Caser une petite séance de yoga dans la journée est extrêmement bienfaisant. Avec seulement quelques postures douces, on peut soulager le bas du dos, détendre le bassin et aider à la libération du flot menstruel, apaiser les douleurs abdominales et les spasmes, calmer le mental et le stress ...
Si cela vous tente, mon amie Carole du blog Smootheries, professeure de yoga, propose une séance dédiée à ces jours-ci dans cet article (ICI)

Sinon, pourquoi ne pas se réserver un peu de temps pour méditer ? Lâcher ses pensées, ses soucis, cesser de réfléchir juste un petit moment et se recentrer. 

Les jours où nous avons nos règles, profitons-en pour agir en fonction de ce que nous ressentons. Si l'on se sent peu disponible pour l'extérieur, profitons-en pour nous retirer un peu en nous-même ; on peut prendre cela comme un rendez-vous sympathique une fois par mois !

II Utiliser une protection saine

Serviette Plim, taille "plus", à gagner sur la page FB du blog 😉


Les protections périodiques jetables, tampons ou serviettes, traversent une mauvaise passe et je m'en réjouis. Les consommatrices commencent enfin à être informées de la nocivité de ces produits pour leur santé et la planète et à découvrir des alternatives saines.

La cup menstruelle est une solution clean et durable qui plaît à beaucoup de femmes ; c'est une petite coupe en silicone qui permet de recueillir le flot menstruel. On ne la sent normalement pas et, lorsqu'elle est bien placée, la protection est parfaite.
J'utilise la cup depuis dix ans maintenant et c'est en principe sa durée de vie maximum (mais vu qu'elle est intacte, je ne vais pas m'en défaire sans raison). Je la réserve aux jours où je vais faire du yoga en salle car elle est invisible sous un leggings, ou à ceux où je suis à la plage, mais ce n'est pas la protection que je préfère.

Lorsque l'organisme a quelque chose à éliminer, le mieux est de l'y aider, ou du moins ne pas retarder son travail, et ce qui me chagrine avec la cup c'est que le sang éliminé est retenu à l'intérieur du corps.
 En ce sens, la serviette lavable dont le contact est doux, sans danger et qui laisse le flot menstruel s'écouler librement est la solution que je considère comme la plus saine.

Le jour j'arrive à avoir conscience de mon flux, il n'est pas continu et je le sens arriver un peu de temps avant son écoulement. Je ne peux toutefois pas le retenir mais ce n'est pas le but ! Il vaut mieux lâcher que retenir.  Ainsi, si je suis chez moi je peux aller saigner aux toilettes tout simplement.

Lorsque je suis à l'extérieur ou si je n'ai pas l'esprit libre pour ressentir ce qui se passe dans mon corps, je porte une serviettes lavables. J'en ai testé de nombreuses et ma revue en ligne ICI peut vous aider à faire votre choix.

La nuit, le drap de lune est une solution confortable (ICI), il s'agit d'une petite alèse que l'on installe sous ses fesses, permettant de passer la nuit sans se soucier d'une protection et sans risquer de tacher son drap. Le matin, le drap de lune est vite lavé et sera sec le soir même pour retourner se coucher dans un lit propre !

III Soulager les douleurs menstruelles

Les huiles essentielles Astérale sont incomparables pour soulager les règles douloureuses.


Selon les femmes et les périodes de la vie, les douleurs menstruelles sont plus ou moins intenses ; elles surviennent généralement la veille et le premier jour des règles puis diminuent. 
Elles correspondent au moment où les muscles de l'utérus se contractent pour expulser l'ovule non fécondée, la pression sanguine augmente dans l'utérus et finit par faire éclater de petits vaisseaux : le sang s'écoule alors, emportant des lambeaux de cette muqueuse devenue inutile.
Ces contractions ressemblent à des spasmes de sanglots et, pour éviter qu'elles ne soient trop douloureuses, il faut en premier lieu se détendre ! 

La chaleur d'une bouillotte ou d'un bain fait toujours du bien, mais il y a d'autres remèdes plus puissants, à chacune le sien.

Huiles essentielles

On connaît toutes l'huile essentielle de menthe poivrée qui est anti spasmodique ; personnellement elle ne me soulage pas du tout et j'utilise plutôt un mélange qui m'a été conseillé par Simon Lemesle, aromathérapeute et producteur des huiles essentielles Astérale : 2 gouttes d'huiles essentielles d'hélichryse faradifani et de katafray diluées dans de l'huile de noisette
L'huile de noisette qui pénètre rapidement et profondément la peau est idéale pour la dilution des huiles essentielles. Je prépare le mélange simplement dans ma main et me masse le ventre et le bas du dos 2 à 3 fois dans la journée. 

Tisanes

Pour soulager les contractions douloureuses, se détendre et aider à une meilleure libération du flot menstruel, préparer un mélange d'achillée, armoise, lamier blanc, prèle, fumeterre, alchemille et ortie blanche, et prendre 3 tasses de cette infusion par jour. Cette recette m'a été conseillée par l'herboristerie suisse Floralpina et me fait beaucoup de bien. 
La tisane de sauge qui est souvent recommandée pour soulager les règles douloureuses est plutôt indiquée pour résoudre les désordres hormonaux, comme règles irrégulières ou aménorrhée.

Une tisane de chez Floralpina.

Gemmothérapie

Les produits de gemmothérapie que je préfère sont ceux de chez Herbiolys (ICI). Ils sont le résultat de la macération de bourgeons ou de jeunes pousses, d’arbres, d’arbustes ou d’arbrisseau dans un solvant hydro-alcoolique glycériné biologique. Ces bourgeons sont récoltés au stade de développement le plus approprié à chacun. 
Pour soulager les règles douloureuses, le framboisier est le plus indiqué car il a une action large sur les symptômes menstruels. Ensuite, en fonction des symptômes, il peut être intéressant de faire une cure de romarin afin de drainer le foie et de mieux gérer les dérivés hormonaux. Outre son action hépatique, le romarin agit sur les problèmes d’aménorrhée, de dysménorrhée, de frigidité et de stérilité féminine. 
Ayurvéda 
Le shatavari ou asparagus racemosus, est une plante traditionnelle indienne cousine de l'asperge, qui accompagne les femmes indiennes de la puberté à la ménopause. Le shatavari est la plante la plus plus importante pour la santé du système reproducteur féminin. Il a une action décongestionnante sur toute la sphère du bassin et soulage l'ensemble des douleurs et symptômes menstruels : crampes et ventre douloureux, seins sensibles, moral en berne, irritabilité ou hyper émotivité. 
On trouve des suppléments au shatavari dans les épiceries indiennes ou en ligne sur le site Ayurvéda à la source (ICI) ; de nombreux produits existent : gélules, poudre ou rasayanas. (Rasayana veut dire nourrir les tissus, il s'agit d'une préparation de plantes macérées dans la mélasse et le ghee qui a une action régénératrice très profonde sur les tissus vitaux) J'utilise habituellement le shatavari rasayana bio de chez Gopala (ICI)
Alimentation 
Le magnésium inhibe la transmission neuro-musculaire, il détend donc les muscles, adoucit les spasmes et prévient les crampes. Les aliments qui en contiennent le plus sont le chocoalat noir et les amandes. 
Durant nos règles nous perdons plusieurs micro-grammes de fer, pour éviter d'en arriver à une situation de carence consommons régulièrement de la spiruline ou des légumes secs.

IV Faire l'amour, si l'on veut

L'éponge de mer menstruelle pour faire l'amour pendant les règles.


L'éponge de mer est la solution parfaite pour avoir des rapports durant les règles sans que le partenaire ne s'aperçoive de la situation. Les travailleuses du sexe utilisent d'ailleurs cette méthode (je vis à Pigalle, je suis au courant ! )
Les éponges de mer Dalmata (ICI) sont collectées à la main par de petites entreprises familiales en pêcherie durable. La taille pratiquée préserve le pied de l'éponge et permet la repousse de celle-ci respectant ainsi l'écosystème précieux des bancs d'éponges.

L'éponge doit être mouillée puis essorée avant d'être introduite. Elle absorbera le flux menstruel le temps du rapport sans qu'aucun des partenaires ne la sente. On peut la porter jusqu'à 4 ou 5 heures de suite.

L'éponge n'est pas difficile à retirer pour celles qui ont l'habitude de la cup ou du diaphragme contraceptif. Elle se rince à l'eau froide afin d'en extraire tout le sang, se lave à l'eau tiède savonneuse et doit sécher à l'air libre. Elle peut être réutilisée tant qu'elle reste exempte de déchirure et sans odeur. 

V Rendre à la Terre 

Le sang menstruel est souvent considéré comme particulier. Sacré dans de nombreuses cultures (amérindienne ou africaine) ou impur dans le lévitique (la femme qui aura un flux, un flux de sang en sa chair, restera sept jours dans son impureté. Quiconque la touchera sera impur jusqu'au soir), il est de nos jours généralement perçu comme un simple déchet.

Lorsque l'on utilise des protections lavables comme les serviettes ou la cup, on se retrouve face à son sang, situation nouvelle pour qui a l'habitude de jeter directement son tampon ou sa serviettes jetables. Or le sang, liquide riche en nutriments est un engrais organique de choix pour tous les végétaux et il est bien dommage de le laisser filer vers le tout à l'égout ... 

Je trouve que rendre son sang à la Terre est une manière de reconnaître sa valeur, ce geste est bien plus satisfaisant que de l'envoyer à la station d'épuration.

J'ai donc l'habitude de rincer mes serviettes dans une petite bassine plutôt que sous le robinet afin de garder l'eau teintée de sang pour arroser les plantes. De même avec la cup, je vide le sang directement dans une bouteille et n'ai plus qu'à rajouter de l'eau pour obtenir le meilleur des engrais.


Découvrez aussi mes autres articles sur la féminité (ICI)

Plim m'a contacté à la suite de mon dernier article (en ligne ICI) et proposé d'offrir 3 serviettes lavables aux lectrices du blog. Pour tenter votre chance, rendez-vous sur ma page FB 👉 clic ! Bonne chance à toutes.


Commentaires

  1. Merci pour cet article très complet et très intéressant. J'ai appris plusieurs choses grâce à toi !
    Pour le moment, j'utilise des serviettes hygiéniques jetables que je trouve en magasin bio mais pour mon prochain cycle je vais investir dans des serviettes hygiéniques lavables.
    Douce soirée,
    Kathy

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te remercie de ta visite et suis ravie de t'avoir fait découvrir quelque chose.
      N'hésite pas à participer au concours Plim, ça t'en ferait une de moins à acheter ;-)
      Passe un bon dimanche,
      Odile

      Supprimer
  2. A chaque article de ta part, j'apprends quelque chose ! Il est vraiment très très intéressant.
    Je vais rechercher le drap de lune et de quoi réaliser la tisane en gros bocal, en espérant trouver ces plantes au magasin bio.
    Belle soirée !
    Mélanie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et moi, je suis toujours heureuse de lire tes petits mots gentils à la fin de mes articles !
      Si tu cales sur l'une ou l'autre des plantes de la tisane, dis le moi et je pourrai aller te les acheter à l'herboristerie.
      Bon dimanche !
      Bises,
      Odile

      Supprimer
  3. Bonsoir,
    Votre blog est une mine d'or d'informations, de beauté et de transmission ! C'est un vrai bonheur de venir vous lire !
    Merci !
    Bonne soirée à vous !
    Emily
    Emily

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis très touchée de lire un commentaire si positif.
      Merci de votre visite, au plaisir ...

      Odile

      Supprimer
  4. Je trouve cet article extraordinaire.
    Merci !!!!
    Audrey

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merciii ! Que de mots gentils sous cet article ...

      Supprimer
  5. Votre délicieux blog est une mine d'or. J'y apprends à chaque fois de nouvelles choses. Je m'en inspire énormément. Adepte de la cup, je vais suivre votre tuto pour me faire mes propres serviettes lavables. J'ai découvert via votre article l'éponge, le drap de lune... Je me régale en vous lisant, tout en m'instruisant. Merci pour ce blog sublime !

    RépondreSupprimer
  6. depuis que j'ai adopté les serviettes lavables grâce à toi (et je dois en coudre de nouvelles pour agrandir la collec et faciliter le quotidien !!), c'est bien vrai que je vois le sang des règles totalement différemment ! pourtant je n'étais pas de celles que cela dégoûtait particulièrement, mais je n'aurais jamais imaginé avoir les doigts trempouillant éventuellement dans l'eau de rinçage et trouver ça "chouette" (dans le sens où je vais utiliser cette eau pour les plantes, et dans le sens où je mesure le gain écologique réalisé dans tout ça) !! merci d'aider par tes articles à faire évoluer les consciences .... il me reste à convaincre ma fille - je pense qu'elle adhèrera au principe (surtout que je peux désormais faire une loooongue liste des avantages du lavable, pas juste l'écologie) mais il est vrai qu'en tant que collégienne, ça ne sera pas toujours facile de gérer cela en période scolaire (malheureusement les sacs ne sont pas toujours un accessoire personnel, et l'intimité est parfois un peu bafouée)... donc je pense que nous continuerons à avoir du jetable, mais en essayant au maximum le lavable.
    à bientôt!
    Claire

    RépondreSupprimer